Qu’est-ce que la machine d’anticythère ?

Découverte dans les îles grecques il y a plus d’un siècle, la machine d’anticythère a été représentée par un Doodle de Google au mois de mai de cette année. Cette célébration avait permis aux internautes de découvrir ce qu’est la machine d’anticythère. A savoir que la fameuse machine d’anticythère doit uniquement son nom à l’île grecque d’Anticythère près de laquelle elle a été trouvée. Sa particularité est qu’elle reste jusqu’à aujourd’hui la plus ancienne machine mécanique à engrenage connue et ses restes de fragments sont conservée au musée archéologique d’Athènes. La machine d’anticythère est datée d’avant Jésus Christ.

Description et utilité de la machine d’Anticythère

La machine d’anticythère est une machine à engrenage antique destiné à calculer les différentes positions astronomiques dans l’antiquité. Il s’agit en fait du premier calculateur analogique jamais découvert et il faut dire que ses fragments restent aujourd’hui l’unique exemplaire conservé jusqu’ici. La machine d’anticythère est constituée d’un ensemble de roues dentées que l’on devait activées à l’aide d’une manivelle. Sur une face de celle-ci était disposé un système de réglage ayant permis de définir le mois et l’année de l’époque. Sur l’autre face de la machine d’anticythère devait être réglée la date. A savoir que la machine permettait de prédéfinir les futures éclipses solaires et lunaires.

Une machine définie comme étant assez complexe pour son temps

Le fonctionnement de la machine d’anticythère était jugée comme étant assez complexe pour son temps. De ce fait, l’inventeur de celle-ci était considéré comme étant un véritable génie bien que l’identité de celui-ci n’est pas encore réellement connu jusqu’à aujourd’hui mise à part quelques rumeurs. Ainsi donc, la complexité de la machine d’anticythère était telle qu’elle amenait les savants d’aujourd’hui à remettre en questions les facultés intellectuelles grecques de l’époque. A savoir que les mêmes machines du genre n’étaient datées qu’un millénaire après la découverte de la machine d’anticythère.